Ces dernières années, Apple a réalisé de gros progrès en matière de santé. Maintenant, la firme de Cupertino compte passer à la vitesse supérieure : faire en sorte que tous les patients d’un hôpital utilisent un iPad. Le programme est maintenant testé par trois grands établissements aux États-Unis : Jacobs Medical Center (San Diego), MetroSouth Medical (Chicago) et Cedars-Sinai (Los Angeles). Un journaliste de Techcrunch s’est rendu à Los Angeles pour bien comprendre le projet.

Les malades peuvent consulter leur dossier sur iPad

Les médecins sont déjà habitués à utiliser une tablette, aussi bien durant leurs études que pendant leur travail. Toutefois, permettre aux patients d’accéder à leur dossier reste encore une nouvelle idée dans le monde médical. Par rapport aux autres établissements, Cedars est en avance. Elle a lancé le logiciel spécialisé My CS-Link qui permet aux patients de consulter leurs informations en ligne, y compris les notes de leurs médecins.

Au sein d’une unité consacrée aux troubles cardiaques, 50 iPad enregistrent les signaux vitaux et les données utiles avec le logiciel MyChart. Awad Lsallum, un patient de 32 ans, a passé 40 jours dans cette section. Au bout d’un certain temps, il a remis la tablette aux médecins. Néanmoins, il souligne que c’était “réconfortant” de savoir “ce qui se passe“.

Dans le service néonatal, les nouveaux parents utilisent les tablettes pour interagir avec les nouveau-nés mis en isolation à cause d’une maladie ou une naissance prématurée. Grâce à FaceTime, ils peuvent voir leur bout de chou et les encourager à distance. Ce moment est ainsi baptisé BabyTime par les infirmières.

Les médecins gagnent en efficacité grâce à l’iPad

Sans les tablettes, les médecins et les infirmières écrivent leurs observations et les traitements adoptés sur papier. Ensuite, ils doivent recopier les informations sur un tableau blanc accroché au mur de la chambre du patient. Des erreurs peuvent se produire et les membres de l’équipe oublient parfois d’écrire sur le tableau.

Michelle Williams soutient que le programme facilite le travail des infirmières. Le personnel soignant doit à la fois éduquer les patients et s’assurer qu’ils possèdent les informations nécessaires. Grâce aux vidéos éducatives disponibles sur les iPad, les patients comprennent mieux les explications et accèdent aussi à des informations supplémentaires.

Malgré les défis relatifs à la sécurité, les médecins trouvent que les iPad facilitent la communication. Maintenant, la prochaine étape consiste à ajouter une interface de programmation et uniformiser les données. L’exactitude des informations serait ainsi meilleure.